La Sainte Russlavie 1609

La Sainte Russlavie 1609 est une micronation virtuelle dont le Background est celui de la Russie du XVIIe siècle.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans la chapelle mortuaire...

Aller en bas 
AuteurMessage
Blagoïar Razine

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 06/01/2009
Localisation : Murasibirsk

MessageSujet: Dans la chapelle mortuaire...   Mar 13 Jan - 23:32

Après avoir cérémonieusement traversé la Place Rouge et quitté le Kremlin, le cortège transportant la dépouille du patriarche se retrouva devant le large complexe religieux de Murasibirsk. Tout en étant la première église du pays, la Cathédrale de St-Wolodymir, constituée du regroupement de plusieurs bâtiments dont un cloître, formait une véritable ville dans la Ville. Entourée d'une enceinte primitive trouée en certains endroits pour faciliter la circulation, elle s'élevait en citadelle indépendante du Kremlin.

Le cortège pénétra dans l'enceinte sacrée, faillit se disloquer en raison du verglas qui avait recouvert les rares pavés, et put enfin atteindre la chapelle mortuaire. Située dans le cloître, celle-ci donnait sur une cour intérieure où étaient enterrés les moines du monastère depuis la nuit des temps.

Dans la chapelle, Pojarski et Razine déposèrent respectueusement le défunt sur un autel. Puis le pope Razine fit brûler de l'encens et ordonna à ses vicaires de quitter les lieux.


- Va, mon fidèle diakonos Tchoudorov ! Va vite sonner les cloches pour annoncer au peuple de Khrestos la mort du premier de Ses serviteurs !

Razine se mit alors à genoux devant l'autel, et tout en invitant Pojarski à faire de même, il lui déclara sur un ton apparemment indifférent:

- Domn Pojarski, priez et remerciez l'Eternel de vous avoir été favorable en ce jour. Et priez afin qu'Il inspire au Tsar un meilleur choix que cet ignoble boucher de Stoyembika à la tête du patriarcat. Car je vous le dis, Domn, si ce triste individu reçoit la tiare, la guerre se déchaînera dans toute la Russlavie, et la venue du Jugement Dernier n'en sera qu'accélérée.

_________________
Blagoïar Razoumnikovitch Razine

Vicaire du Khrist, en charge des affaires du Patriarche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Pojarski

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/01/2009
Localisation : Zwiatislaw

MessageSujet: Re: Dans la chapelle mortuaire...   Mar 13 Jan - 23:45

Le Prince Pojarski ne répond pas tout de suite: obéissant à l'injonction du pope, il marmonne quelques prières. Puis, d'un ton tout aussi indifférent, il répond:

- Ce que vous dites est très juste, Blagoiar Razoumnikovitch; cet homme ne respire que guerres insensées et indignes pérsécutions.
Depuis que les bûchers ont poussé dans la région, tous les usuriers hébraites quittent le pays pour l'Ouest. Je n'ai plus personne à qui m'adresser pour soutenir mes affaires.
Le Très Haut ne permettra pas que ce fou coiffe la triple tiare.

Soudain, Ivan Gyediminovitch s'interrompt, comme frappé par une idée, et d'un air rusé, il demande à Razine:

- Le Synode...Y comptez vous beaucoup d'amis ? Ou Stoyembika en est il le démiurge ?


Dernière édition par Ivan Pojarski le Jeu 15 Jan - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stemka Soyembika

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2009
Age : 69
Localisation : Dourakovo / Murasibirsk

MessageSujet: Re: Dans la chapelle mortuaire...   Jeu 15 Jan - 3:24

Le Metropolite vint a son tour a l'autel ou gisait le pauvre homme qui fut pendant longtemps le Grand Patriarche de toutes les Russlavies et du monde Cathodoxe-Orthodique. Rendu auprès de l'autel, Stemka s'agenouilla et se signa de la croix. Ils récita longuement quelques prières et regardait du coin de l'oeil Razine et Pojarski. Lorsque les deux hommes appercurent Soyembika, leurs discutions coupa court.

Stemka s'approcha d'eux.


Messieurs Razine et Pojarski, mes hommages.


Le Metropolite se signa a nouveau de la croix.

Pauvre homme! Il était si bon, si grand et si agréable a discuter.... surtout ces dernières années. Maintenant il faudra continuer sans lui. J'espère que vous serez à la hauteur de la tâche Monseigneur Razine, en attendant la nomination du nouveau Patriarche. Je vous connais des intentions hostiles a mon égard. Cependant, soyez assuré que je ne me laisserai ainsi tasser de côter sans agir.

Il respira longuement afin de ralentir son rythme cardiaque qui s'était subitement mit a augmenter. La sueur perlait sur son front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blagoïar Razine

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 06/01/2009
Localisation : Murasibirsk

MessageSujet: Re: Dans la chapelle mortuaire...   Jeu 15 Jan - 15:03

Razine eut juste le temps de répondre à Pojarski.

- Le Synode ? Certes, j’y ai des amis. J’ai voyagé dans tout le monde connu et rencontré moult clercs de maints pays. Les questions théologiques, à vrai dire, n’ont plus aucun secret pour moi. Et mon visage est connu des ouailles comme le fut celui du Patriarche, paix à son â...

Razine s’interrompit lorsqu’il vit Soyembika faire irruption dans la chapelle mortuaire. Ce démon pouvait-il donc voler, entendre par delà les murs et apparaître en plusieurs endroits dans le même instant ? Les pratiques peu cathodoxes de cet homme de rage et de haine étaient parvenues aux oreilles du Vicaire du Khrist. On le soupçonnait de bestialité. Et cette légère odeur de soufre qui semblait émaner de lui n’arrangeait pas les choses...

Comme si ne rien était, Razine salua l’intrus et l’invita à s’agenouiller près d’eux. Le Métropolite, poli, lui adressa la parole. Razine répondit dignement, tout en observant avec précaution l’accélération respiratoire de l’ecclésiastique. Avec le solide Domn Pojarski à ses côtés, il se sentit soudainement rassuré...

- Ô temps, ô moeurs, frère Stemka ! En ces temps d’instabilité politique, même les loyaux serviteurs de Khrestos se chamaillent pour honneurs et privilèges. Cessons, dis-je, de lézarder la belle charpente de la Sainte Eglise Cathodoxe-Orthodique !

Le Tsar décidera de cette affaire, et son choix sera le bon, j’en suis persuadé.

_________________
Blagoïar Razoumnikovitch Razine

Vicaire du Khrist, en charge des affaires du Patriarche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Pojarski

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/01/2009
Localisation : Zwiatislaw

MessageSujet: Re: Dans la chapelle mortuaire...   Jeu 15 Jan - 16:43

Le Prince de Sousdalie avait assisté à l'échange sans mot dire. A peine avait il adressé un vague signe de tête au Métropolite.
A vrai dire, l'irruption de Stoyembika ne lui agréait guère; il l'aurait pris par la peau du cou et sorti sans ménagements, mais il n'oubliait point que le Métropolite était un personnage puissant, très puissant, à Dourakovo et ailleurs.

Pojarski finit par parler:

- Monseigneur ! J'ai su que le Synode avait commencé. Nous ne pouvons que vous en féliciter: Avec l'aide de Khrestos, j'en suis sur, du Synode sortira la Vérité, quelle qu'elle soit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stemka Soyembika

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2009
Age : 69
Localisation : Dourakovo / Murasibirsk

MessageSujet: Re: Dans la chapelle mortuaire...   Jeu 15 Jan - 17:14

Stemka regardait les deux hommes avec suspiction. Ces deux hommes étaient-ils en train de comploter contre lui? Ciel! il espérait tout de même que non. Lorsque le Seigneur Pojarski prononca le mot synode, un sourire vint poindre sur ses lèvres. Car même si le Pope pouvait être accusé d'être un homme violent et parfois sanguinair, il restait un homme fermement religieux et profondément pieux.

Mon fils, je suis d'accord avec vous. Trop de calomnies et de mensonges se sont répendu contre le Khrist. Ce Synode remettra les choses à leur place et la pur vérité sortira. Je suis heureux et même fier de voir des popes, les moines, des vicaires et des primats se joindre de par les quatre coin du monde cathodoxe-orthodique connu. Soyez un homme béni mon cher Pojarski, le ciel vous le rendra bien un jour.

Se signa a nouveau de la croix, Stemka écouta la dernière réplique du Pope Razine.

Mon cher frère, comme vous le dites, les querelles non point lieu d'être auprès de la dépouille de feu notre bon aimé patriarche et je suis de tout point d'accord avec vous. Puisse le bon Tsar prendre la meilleur des décisions. Mais peu importe celle qu'il prendra, tout est si fragile aujourd'hui en ces temps troubles et incertains. Un accident est si vite arrivé...

Monseigneur Soyembika fit un clin d'oeil a Razine. Dans son coeur, Stemka bouillonnait! rageait même de voir ce prélat de l'Église Cathodoxe-Orthodique tenter par tout les moyens de créer des alliances et d'essayer de le renvoyer dans les fins fonds de la Russlavie.

Mon frère dans un autre ordre d'idée, puis-je me permettre de vous demander si ensemble nous ne pourrions pas demander au Tsar de nous aider a financer une oeuvre de charité pour nos pauvre soldats estropiés revenus de la guerre. Ces hommes souffrent terriblement et non aucune pension. C'est si triste de les voir dans cet état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blagoïar Razine

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 06/01/2009
Localisation : Murasibirsk

MessageSujet: Re: Dans la chapelle mortuaire...   Lun 19 Jan - 20:46

Razine fut consterné par l'impur clin d'oeil que lui adressa le Métropolite de Dourakovo. Que venait-il de dire? Qu'un "accident" pouvait interrompre à tout moment le règne de Fedorus Caesar Augustissimus, seul détenteur sur Terre de la secrète volonté de Khrestos?
Mettait-il en doute la toute puissance de l'Empereur Maître du Monde, Soleil Invaincu, Premier des Russlaves, Civilisateur des Steppes, Successeur des Basileis de Conspantinotle?
Ou, plus grave encore, menaçait-il Razine lui-même? Lui annonçait-il sa mort certaine dans l'éventualité d'une nomination patriarcale contraire à son goût?

Razine était un homme du monde. Il connaissait les usages barbares de ses contemporains et savait se débrouiller en conséquence. Mais jamais son pragmatisme ne lui avait coûté son intégrité. Razine, sous sa barbe et ses habits sacerdotaux, était un homme bon. Tendre, il dissuadait les hommes des batailles, prêchait aux moujiks de subir les impôts et conseillait aux seigneurs de réduire les tailles.

Son pragmatisme autant que sa bonté naturelle lui faisait redouter les boucheries dévotes. Pourquoi les bûchers de Soyembika grillaient-ils une vieille babouchka sénile et quelques chats noirs alors que les précheurs hérétiques purintanistes et zorthodoxes induisaient les frustes Russlaves en erreur? Pourquoi abattait-on les banques hébraïtes alors que l'on avait besoin de leur argent pour repousser les païens à l'Est et les Halawites au Sud? L'oeuvre répressive de l'Eglise devait servir les intérêts de la Vraie Foi, et non le contraire !

Quelque peu échauffé, Razine répondit à Soyembika:


- Une oeuvre de charité pour les massacreurs, les brigands?! Saint Wolodymir nous préserve de cette idée perverse, mon frère ! Si les Russlaves ne veulent plus être estropiés, qu'ils cessent de guerroyer les uns contre les autres ! Les guerres privées sont un plus grand fléau encore que la peste noire !

Razine, tournant la tête vers Pojarski, lui lança un regard qui disait plus que vingt discours. On y lisait désespoir et crainte. Désespoir, car la folie meurtrière de Soyembika s'était montrée palpable : jamais cet homme ne devait coiffer la triple tiare. Crainte, car Soyembika semblait ourdir un complot contre le jeune Tsar, alors que celui-ci ne l'avait même pas encore spolié. Jusqu'où le Métropolite pouvait-il aller? Razine parla finalement au Boyard, et bien qu'il semblait se référer à son court exposé sur les guerres privées, sa question cachait un tout autre sens.

- Domn Pojarski, n'êtes-vous point d'accord avec moi? Les guerres intestines sont des maux qui doivent être extirpés ! Puisque vous commandez les streltsy, vous savez sûrement que la sécurité du Tsar exige la disparition de cette menace ! Cette menace qui est présente jusque dans son propre palais !

_________________
Blagoïar Razoumnikovitch Razine

Vicaire du Khrist, en charge des affaires du Patriarche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Pojarski

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 05/01/2009
Localisation : Zwiatislaw

MessageSujet: Re: Dans la chapelle mortuaire...   Mer 21 Jan - 3:12

Pojarski avait suivi attentivement l'échange de propos entre les deux hommes d'Eglise. Son plan, vaguement ébauché, murissait de minutes en minutes. Il y était question du Tzar et surtout du Synode, avec bien sur l'argent palonien en toile de fond... Il ne pouvait évidemment le communiquer à Razine devant le Métropolite, mais il allait sans tarder y apporter un début d'éxécution.

La question de Blagoiar le tira de ses desseins. D'un air grave, il répondit:

- Da, Monseigneur Vicaire, les Streltsy n'ont rien de plus cher que la défense du Souverain, j'en fais le serment ! Je vais d'ailleurs dés ce jour faire doubler la garde du Palais des Terems.

Se relevant plus lestement que sa lourde masse pourrait le suggèrer, Pojarski prend congé des deux popes;

- Messeigneurs, je me rends de ce pas en ville, où une affaire m'attend. Monseigneur Stoyembika, que votre sacerdoce soit long, juste et clairvoyant.
... Monseigneur Razine, je me sens l'âme lourde et dolente. Pourquoi ne passeriez vous pas demain au Streltsy Pribor, afin de m'y recevoir en confession ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stemka Soyembika

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2009
Age : 69
Localisation : Dourakovo / Murasibirsk

MessageSujet: Re: Dans la chapelle mortuaire...   Mer 21 Jan - 3:23

Messieurs, croyez-vous que je pourrais être le fomenteur d'une révolte ou d'un complot contre notre Tsar bien aimé! Jamais je ne permettrais que l'on touche a un cheveu de sa royal tête...

Du moins, attendez que se soit moi le premier pensait-il...

Vous me connaissez mal mon bon Razine. Me penseriez-vous assez fou pour effectuer une telle besogne moi-même? Le jour viendra ou les choses changeront pour de bon et un ordre nouveau s'établira enfin sur la Russlavie. Ce jour la nous aurons enfin droit a une Théocratie parfaite et loin des vices infectes que répendent certaines personnes.

Stemka froncait les sourcils en regardant durement le pope Razine. Décidément, il allait devenir son ennemi juré si cela continuait.

Tant qu'à vous Seigneur Pojarski, je sais que vous êtes le premier homme de confiance du Tsar. Mais vous êtes en train de vous faire damer le pion par un certain dénommé Alexandre. Bientot vous serez mis de coté. Si j'étais a votre place, je ne manquerais pas de me faire convainquant auprès de son Altesse.

Le Métropolite se caressait la barbe. Il était clair que Razine ne voulait pas de lui a Murasibirsk. Stemka était trop extrêmiste, trop violent selon ses dires. Aussi durant le Synode se cherchait-il des appuis, car le cas contraire, il pourrait bien être transféré dans la lointaine Novolensk perdu a nourrir les chèvres.

Nous verrons bien comment vous vous en sortirez lorsque vous ou un membre de votre clan accèdera au prestigieux titre de Patriarche. O combien seron lourdes a porter ces tâches sur d'aussi frêles épaules. Je me demande combien de popes se retourneront contre vous mon cher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stemka Soyembika

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2009
Age : 69
Localisation : Dourakovo / Murasibirsk

MessageSujet: Re: Dans la chapelle mortuaire...   Mer 21 Jan - 17:34

Bien, sur ce messieurs, mes hommages et bonne fin de journée. Puisses votre règne être long et prospère Seigneur Pojarski.

Tant qu'à vous pensait Stemka...

Puisse la lumière céleste de Khrestos avoir la bien veillance d'éclairer le Tsar sur son choix définitif.

Se retournant sur les talons et se préparant a partir vers le Synode.


Si j'étais vous Razine, je me méfierais de vous plus proche amis... Croyez-vous vraiment en la sincérité de Pojarski?

Le Métropolite sorti par la porte et se mit a rire sournoisement

AH AHAAH AH ahahahaha ah ha ah!

Avant de presque s'en étouffer vu son âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blagoïar Razine

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 06/01/2009
Localisation : Murasibirsk

MessageSujet: Re: Dans la chapelle mortuaire...   Ven 23 Jan - 19:12

A Pojarski, en portant sa main sur la poitrine et en s'inclinant en guise d'adieu:

- Da, Seigneur. Je viendrai vous laver de vos fautes demain.

A Soyembika, qui le quitte également:

- Pojarski? Ce bon et honnête boyard? Non, je ne doute pas de sa bonne foi. Un homme qui porte en ses veines un sang aussi distingué que celui des Pojarskides ne peut être qu'un bon khrétien.

Quant à mes frèles épaules, ne vous inquiétez pas. Si Khrestos inspire mon nom au Tsar et que je coiffe la tiare, alors tous les anges du ciel soutiendront avec moi ce fardeau. Allez en paix, mon frère.

_________________
Blagoïar Razoumnikovitch Razine

Vicaire du Khrist, en charge des affaires du Patriarche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans la chapelle mortuaire...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la chapelle mortuaire...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nettoyage de la chapelle par Rocco-Alessandro di Alpi
» Le moon est dans Wakfu :p
» [Lego] Besoin d'aide pour se situer dans les nouveautés
» Devenir Receleur dans les RR, possible ?
» Chapelle de Digoine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Sainte Russlavie 1609 :: La Sainte Eglise Cathodoxe-Orthodique :: Cathédrale St-Wolodymir de Murasibirsk-
Sauter vers: